fbpx

Mieux consommer, c’est possible !

L’industrie de la mode est l’une des plus polluantes au monde. Face à l’urgence climatique, la fast fashion est critiquée et l’intégralité du système est remis en question. Et si, à notre échelle, on décidait d’agir et de mieux consommer ? Mieux consommer, c’est possible !


Défilé Chanel Automne-Hiver 2014-2015 ©Abaca

 

Surproduction et surconsommation : un cercle vicieux

Ça vous est déjà arrivé de voir un vêtement Zara en magasin, de vous dire “j’adore mais je l’achèterai plus tard”, de revenir deux semaines après et de ne plus le voir ? En plus d’être frustrant, ce procédé est typique de la fast fashion. La fast fashion regroupe les enseignes comme Mango, H&M, Bershka et tout le tralalala qui sortent des dizaines de collections par an, dans des quantités énormes.

En plus de participer à la surproduction, ces enseignes se retrouvent souvent avec des tonnes d’invendus sous le bras et tentent, désespérément, de vous les vendre à des prix dérisoires. Je pense notamment à cette jupe H&M, que je vois tous les ans dans leurs soldes, à un prix toujours plus bas mais sans que le stock ne s’épuise pour autant. Attention, les marques de luxe sont elles aussi concernées par les stocks d’invendus.

Cette surproduction découle de la surconsommation et cette surconsommation découle de la surproduction. C’est un cercle vicieux rendu possible par plusieurs facteurs : l’augmentation du niveau de vie, le développement des classes moyennes, la baisse des prix des vêtements grâce, ou plutôt à cause, de la délocalisation et du travail payé au lance-pierres. À l’heure où la planète flambe, le secteur de la mode rejette 1,7 milliard de tonnes de CO2 par an selon WWF.

Chez Marlux, nous sommes convaincues que notre rapport aux vêtements et aux accessoires doit évoluer. Nous sommes engagées dans une démarche de consommation plus durable et plus éthique, c’est pourquoi nous vous partageons quelques astuces pour mieux consommer.

Nos astuces pour mieux consommer

 

La location de sacs de luxe et de vêtements

 

On ne le dira jamais assez mais la location c’est GÉNIAL. C’est une des alternatives majeures à la surconsommation. Chez Marlux, vous le savez, on n’est plutôt branché location de sacs de luxe mais il existe aussi des services de location pour les vêtements, les chaussures…

Plus qu’une alternative à la surconsommation, la location révolutionne notre rapport à la consommation. Elle est plus économique : comptez 140€ pour louer une pochette Métis Louis Vuitton en toile Monogram contre 1500€ à l’achat. Et elle rend le luxe plus accessible.

Mais la location est aussi et surtout un mode de consommation plus durable. Louer un sac de luxe, c’est participer à l’économie circulaire. On renouvelle son dressing à l’infini sans en payer les frais. Si on se lasse, on change et on loue un autre sac. Et on dit enfin au revoir aux accessoires jamais portés qui traînent au fond du dressing ! Découvrez tous les avantages de la location.

La location de sacs de luxe rend accessible les grandes marques ©Tagwalk

Miser sur les intemporels

 

Si vous souhaitez réduire votre consommation, commencez par investir dans des intemporels. C’est autour de quelques basiques que votre garde-robe se construit. Un tee-shirt blanc en coton, un jean bleu clair, une paire de baskets, un beau sac noir en cuir… Faites le tour de vos tenues ces deux dernières semaines. Je suis persuadée que vous avez porté au moins une fois un de ces basiques.

La surconsommation est liée à la notion de tendances. Et qui dit tendance, dit éphémère. Alors bien sûr, certaines modes se répètent, comme les jeans patte d’éléphant qui reviennent en force et donnent un côté 70’ à nos tenues. Mais d’autres repartent aussi vite qu’elles sont arrivées.

Un tee-shirt blanc, un jean bleu et des baskets. Le look intemporel par excellence. ©Pinterest

Alors on dit oui au craquage de temps en temps – ces cuissardes en veau velours violet sont magnifiques – mais on ne passe pas son temps à courir après les tendances. Au risque de surconsommer et d’en perdre sa carte bleue. 

 

Privilégier la qualité sur la quantité

 

En plus de miser sur des vêtements dont vous ne risquez pas de vous lasser, il est préférable d’acheter de la qualité plutôt qu’en quantité.

Acheter un tee-shirt 100% polyester à 3€ c’est cool mais malheureusement, il ne dure pas dans le temps. Alors bien sûr, il y a l’argument du budget. Nous n’avons pas toutes les moyens de nous acheter des vêtements ou des sacs de grande marque. Mais aujourd’hui, de plus en plus de marques proposent des produits de très bonne qualité à un prix juste. Faites le calcul : entre acheter tous les ans le même tee-shirt à 3€ et acheter une fois un tee-shirt à 30€ en coton bio qui tiendra des années, l’affaire n’est pas forcément là où on le pense.

Devenons adepte du slow fashion : consommons moins et mieux, la planète nous en remerciera !

Devenons adepte de la slow fashion ©Valentino

 

Ranger et trier son dressing

 

Avant de foncer sur cette robe, vous êtes sûre que vous n’avez pas la même dans votre placard ? Réfléchissez un peu. Ah oui, c’est vrai, mais bon celle-là a des volants en plus sur les manches. Certes, mais ce n’est pas une raison pour acheter une énième robe noire. Essayez de ranger votre armoire tous les trois mois environ – à chaque changement de saison. Cela vous évitera de trop craquer et de faire des achats un peu plus raisonnés (même si shopping rime avec plaisir bien entendu).

Faites le point, qu’avez-vous mis très souvent, qu’avez-vous oublié au fond d’un tiroir ? Puis donnez ce que vous ne mettez plus à des associations, vendez-les sur des sites de seconde main ou mettez-les en location si vous ne souhaitez pas vous en séparer définitivement !

Vous vous rendrez vite compte que vous mettez toujours les mêmes choses et que vous pouvez donner une seconde vie à vos vêtements au lieu de les accumuler au fond de votre armoire.

Et vous, que faites-vous au quotidien pour consommer mieux ?

Par Charisse Babouche

Suivez-nous sur nos réseaux sociaux dont Instagram ici

Laisser un commentaire